Quels verres à vin choisir ?

A chaque vin son verre !  Le vin, un breuvage singulier élaboré dans la plus grande minutie et complexité, se doit d’être dégusté dans un verre adapté. Un verre qui permet de visualiser sa robe, de dégager tous ses arômes et bien évidemment d’en révéler toute sa saveur.  Un verre à vin se doit tout simplement de répondre aux 3 grands critères de dégustation : l’examen visuel, l’examen olfactif et l’examen gustatif.

Du vin rouge, blanc, rosé, jusqu’au champagne, afin de pouvoir apprécier leur goût inimitable, les verres à utiliser ne sont pas tous les mêmes et ont une importance non négligeable ! L’esthétique du verre n’est certainement pas le critère le plus important. Ce n’est pas pour autant que ce critère se doit d’être négligé.

Par contre, la forme et la taille d’ouverture du verre sont des éléments déterminants à votre dégustation et à la perception que vous en aurez. C’est pourquoi bien choisir son verre est primordial !

 

Des verres spécifiques pour déguster le vin

Collection TENTAZIONI BRUNO EVRARD

Collection TENTAZIONI de chez BRUNO EVRARD

Un verre à vin est conçu selon des critères bien précis. Une paroi fine et transparente pour pouvoir découvrir la brillance et la couleur du vin. En plus d’offrir un réel plaisir pour les yeux, le verre à vin en cristal, reconnu pour sa grande translucidité, a également un impact concret sur le goût et le parfum du vin.

Un volume suffisamment grand est souvent nécessaire pour que le vin puisse dégager tous ses arômes.  Ça permet aussi de ne pas vous en mettre partout lorsque vous le faites tourner ! Un geste précis qui permet de déceler la complexité et d’exploiter toutes les saveurs et l’intensité du vin. Autre point important, l’oxygénation. Plus le verre est grand, meilleure l’oxygénation sera ! Mais en fonction du type de vin, il n’est pas toujours souhaitable de l’oxygéner. Prenons l’exemple d’un très vieux vin, à priori fragile et bien mûr. Avec un verre trop ouvert, il risque d’être bousculé et de perdre sa consistance et son caractère. Un vieux bourgogne en est un bon exemple.

En résumé, il vaut mieux éviter de mettre des vins fragiles dans des grands verres. A l’inverse, des vins solides, des très bons vins donc, vont totalement se révéler dans un grand verre grâce à leur bonne oxygénation.

 

Les verres pour le vin rouge

De manière générale, la qualité d’un vin rouge dit standard s’apprécie mieux dans un verre volumineux. C’est-à-dire large et haut, avec un bord arrondi. Ce modèle de verre permet d’aérer le vin et ainsi d’en faire dégager l’arôme lorsqu’on le fait tourner. Lors de la dégustation, l’idéal est de remplir le verre à peine à la  moitié.

Concrètement, pour les vins rouges, on peut distinguer deux grands types de verre (on en compte un peu plus quand même !). On a le verre à Bourgogne et le verre à Bordeaux.

Le verre à Bourgogne est de forme très arrondi avec une ouverture légèrement étroite. Cette forme permet de concentrer les arômes et de ne pas trop aérer le vin. Le cépage du pinot noir s’émerveille bien plus dans ce type de verre. On peut aussi appeler le verre à bourgogne « le ballon » !

 

Verres à vin rouge

Le verre à Bordeaux est un verre plus large et en forme de tulipe. Il sera rempli à 1/8 lors de la dégustation. Les Bordeaux sont souvent plus longs à s’ouvrir et nécessitent donc une plus longue oxygénation. L’aération est donc importante ici !  Il est vrai que les tannins sont généralement plus rugueux. C’est aussi le cas des vins du Madiran avec son fameux tannat. Une bonne oxygénation pour une meilleure expression !

Bien qu’il soit préconisé d’utiliser de grands verres très ouverts pour une meilleure dégustation, je ne suis pas adepte des trop grands verres. Je ne trouve pas ça très pratique ! J’ai du coup opté pour des verres plus petits (47cl) mais avec une belle ouverture tout de même. Sur la photo, ce sont des verres de Bruno Evrard de la collection TENTAZIONI. J’ai pris les “Chardonnay” qui sont parfaitement adaptés pour des vins rouges mais vous pouvez prendre des plus grands formats. On retrouve cette belle forme de tulipe. Après c’est une question de confort aussi, mais je les trouves bien suffisants déjà !

 

Les verres pour le vin blanc

Pour les vins blancs standards, contrairement aux vins rouges, ils doivent être dégustés dans un verre de taille moyenne, ni trop haut, ni trop large.

Le vin blanc ne demande pas de gros verres mais il se doit d’être resserré sur la fin avec tout de même un volume suffisant pour en dégager son arôme. Il faut un juste milieu pour à la fois dégager l’intensité des arômes et en même temps garder toute la vivacité du vin blanc.

Ce qui n’est pas le cas pour les rosés ou les vins blancs de Bourgogne. Pour ces derniers, un modèle de verre un peu plus grand est mieux adapté.

Le plus important c’est que le verre dispose d’un pied assez long afin que la main se tienne suffisamment loin du vin. Le but étant d’éviter que le vin se chauffe entre les mains. En effet, le vin blanc s’apprécie plus en étant frais !

En somme, l’idéal est ainsi d’utiliser un verre en forme conique avec un col resserré. Cela permet de faire tourner le vin plus facilement afin d’en libérer les arômes.

Les verres pour le champagne

Collection SAGA BRUNO EVRARD

Collection SAGA de chez BRUNO EVRARD

Le verre à champagne, qui se veut élégant et prestigieux, ne doit pas être trop ouvert mais ne doit pas non plus être trop étroit. Il ne faut pas oublier que le champagne est avant tout un vin !

Pour le champagne, on distinguera principalement deux types de verres à utiliser : la flûte à champagne et la coupe à champagne.

La flûte à champagne se caractérise par sa forme élancée et son pied long et fin. Une forme adaptée permettant de conserver les bulles, qui sont typiques du champagne.

La coupe à champagne est quant à elle en forme de tulipe, très ouverte.

Sans contestation possible, je recommande la flûte à champagne qui est pour moi de loin le verre le plus adapté pour une dégustation optimale. Ok, la coupe c’est joli c’est sympa, mais ça vous casse le champagne !

flûte à champagne

C’est bien trop large, et toutes les bulles s’évaporent à vitesse grand V. En effet, la surface de contact entre le champagne et l’air est bien trop importante.

La flûte à champagne, elle, avec une ouverture plus étroite permet d’optimiser l’effervescence du vin.  Vous ne pourrez qu’en apprécier encore plus votre champagne et cela sur la durée. Ok, le champagne ne fait pas toujours long feu mais quand même !

Vous l’aurez donc compris, je suis un pro flûte. J’utilise actuellement des flûtes de la collection SAGA chez Bruno Evrard. Je suis assez fan dans le sens où on retrouve à la fois le côté pratique et le côté esthétique (décorées avec des motifs graphiques). C’est mon petit coup de coeur du moment.

Toutefois, je dois reconnaitre que la coupe peut être intéressante lorsqu’on se retrouve avec des champagnes d’une grande complexité. Je pense notamment aux champagnes millésimés.

 

Aucun commentaires

    Laisse ton avis !